blablabla·Non classé

Mon ressenti face au confinement

Je reviens pour le dernier article qui parlera du confinement, je pense que nous sommes bien assez submergé d’information et d’émotion à ce sujet. Mais je tenais tout de même à écrire cet article pour prendre de vos nouvelles et vous écrire mon ressenti. Parce que je me doute que nous partageons et passons tous par pleins d’émotions.

Au moment ou j’écris cet article, nous sommes le 21 avril 2020, ça fait un mois et 5 jours que nous sommes confinés officiellement. Je me suis rendu compte en parlant avec mon entourage et via les réseaux sociaux, que nous étions tous passé par des phases différentes. J’ai décidé d’appeler chaque étape de cette manière : « Le positivisme »,  » La lassitude » et « le renouveau ».

Je tiens avant toute chose à remercier et envoyer tout mon courage à toutes ces personnes qui sont sur le front, dont les métiers sont mis en avant ou non. ❤

Le positivisme:

Au début, comme beaucoup, je pense, je me suis dit qu’il fallait prendre ce confinement comme un moyen de se protéger, protéger les autres, montrer du respect à ceux qui sont sur le front. Puis d’un aspect plus personnel, j’ai considéré le confinement comme un moyen de prendre du temps pour moi ainsi que de mon chez-moi. J’ai donc pris les deux premières semaines comme une chance de pouvoir, ranger, trier et organiser mon appartement. À l’heure actuelle, mon appartement n’a jamais été aussi rangé et organisé (je me surprends.). 
J’ai retrouvé le plaisir à préparer de bons petits plats, parce qu’après tout, j’avais du temps. Autant consacrer ce temps à faire à manger et manger sainement (puis pâtisser aussi..)
Comme je vous l’ai écrit dans l’article, « il faut s’occuper« , j’ai pris du temps pour lire, parce que la lecture me manquait.
Tout au long de ces deux premières semaines, je prenais le positif et je ne voulais pas me plaindre. Le seul bémol de cette première période, c’est que je regardais les infos midi et soir. En réfléchissant bien maintenant, je me rends compte que ça ne servait pas à grand chose, hormis m’apporter du stress et de l’anxiété. 
C’est là, ou s’est installé une nouvelle routine et le début d’un nouveau rythme pour mon corps. Je ne sais pas vous, mais j’ai pris l’habitude de me coucher très tard et donc je ne voyais plus mes matinées passer.

La lassitude

 Au bout de la troisième semaine, mon humeur a changé, le confinement a été prolongé et la vie sociale commençait à me manquer. Je m’en voulais d’être triste et pas bien, puisque j’étais tout de même protégé et chez moi avec la personne que j’aime. Mais nous ne sommes pas habitués à vivre ce genre de situation, nous avons l’habitude au quotidien d’avoir une vie sociale, professionnelle mais aussi personnelle. Habituellement, nos activités journalières ne se limitent pas à la maison, et le télétravail (quand il peut avoir lieu). Nous sortons le week-end, nous voyons notre famille, nos amis.
La troisième et quatrième semaine ont été longues, mais j’essayais quand même de rester positive, de voir plus loin, et me dire que tout aller rentrer dans l’ordre. 
Je me suis limitée à regarder les informations une fois par jour, et j’ai également restreint les réseaux sociaux tel que Facebook qui véhicule des informations fausses ou différentes à longueur de journée.
Bon, comme vous pouvez le comprendre, mon humeur avait complètement changée.

Le renouveau

C’est dans cette phase que je me situe actuellement. J’ai commencé à de nouveau positiver pendant la deuxième semaine d’avril, parce que dans tous les cas ça ne servait à rien de me morfondre. J’ai commencé à m’occuper de nouveau, essayer de faire encore plus de choses que je ne faisais pas habituellement. Puis depuis la fin de semaine dernière, je suis en télétravail. Je pense que ça joue beaucoup sur mon regain d’énergie. Je me sens prête à de nouveau écrire pour vous (pour moi aussi). J’ai pleins d’idées en tête et de projet en cours de réalisation pour après le confinement. Dans tout les cas, il faut avancer.

Je n’ai pas développé énormément d’information sur cette phase parce que je suis dedans et que j’ai l’impression que tout redevient à la normal sauf le monde extérieur. 

Pour faire un point plus global sur cette période qui n’est pas terminée, j’en suis bien consciente, j’essaie de voir la situation différemment. Nous devons pour la santé de tous et par respect pour ceux qui travaillent, rester chez nous. 
Je pense que ce confinement m’a permis de faire beaucoup de choses que je n’avais pas le temps de faire au quotidien, puis profiter de mon chéri, et prendre encore plus de nouvelles de mes proches par visio. 
De nouvelles habitudes se sont installées dans notre quotidien, et j’espère qu’on les maintiendra par la suite. J’ai repris goût et plaisir à cuisiner de vrais plats, et je pense que je suis sur une bonne lancée pour continuer. 

Je retiens une chose, c’est la solidarité qu’on a pu voir soit près de chez nous, ou sur les réseaux sociaux. En tant qu’humain, nous pouvons faire de belles choses et nous savons nous respecter et je pense que ça reste la chose à retenir de cette période. 
Tout peut arriver à un moment inattendu et tout faire basculer. Je vous invite par la suite à profiter encore plus de vos proches, ne pas vous mettre de barrière sur vos projets et vivre le plus heureux possible. 

Et vous comment se passe le confinement ? Vous vous êtes retrouvés dans ces différentes phases ?

3 commentaires sur “Mon ressenti face au confinement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s