Billets lectures et séries

Lectures de Mars à Juillet: Découverte du style de Aurélie VALOGNES

Hello,

Nous nous retrouvons pour la présentation de mes quatre derniers livres lus durant le confinement et en début d’été, ou du moins pendant les mois de Mars à Juillet. Vous allez constater que j’ai beaucoup de difficulté à me détacher des auteurs que j’affectionne. Mais j’ai quand même tenté une nouvelle lecture.

Entre tes mains le bonheur se faufile – Agnès Martin-Lugrand

« Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur-mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse. 
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain. »

C’est le premier livre de cette auteure que j’ai lu. J’ai beaucoup accroché dès le début. Parfois dans certains livre, on peut s’ennuyer à cause de détails beaucoup trop présent. Mais la formulation des phrases n’est pas pesante et ne vous endort pas. 
L’histoire en elle-même est mignonne au début mais prend un tournant surprenant à la fin. Tout ce que j’adore !!

Au petit bonheur la chance- Aurélie Valognes

« 1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus. Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un cœur tendre. Jean est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot. Chacun a des étapes différentes sur le chemin de la vie, Lucette et Jean vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon. Ensemble, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie. »

J’ai lu ce livre pendant le confinement, et je l’ai dévoré en deux jours. L’histoire est belle, elle rassemble plusieurs générations et la relation grand-mère/petit fils. Elle apporte beaucoup de chaleur humaine et d’amour. La fin peut sembler tragique, mais très attachante à la fois. Je ne connaissais pas cet auteur, et je vous invite à lire son livre. Je ne doute pas de la beauté de ces autres romans. 

Tu comprendras quand tu seras plus grande- Virginie Grimaldi

« Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme. Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne la laisse pas indifférente… »

Je ne vous cache plus mon admiration pour cette auteure. Lors de la lecture de chacun de ses livres, je passe par tellement de sentiments. Les personnages sont attachants, l’histoire peut sembler réaliste, mais elle vous fait tellement réfléchir.
Ayant précédemment travaillé auprès des personnes âgées en maison de retraite, j’ai retrouvé dans chaque personnage une personne que j’ai rencontré.
Cette auteure rencontre un succès et elle mérite tout ce qu’elle vit puisqu’elle sait nous rendre heureux à travers ces pages et histoires.

Les victorieuses – Laetitia Colombani

« Brillante avocate, Solène tente de se reconstruire après un burn-out. Acceptant une mission bénévole d’écrivain public, elle est envoyée au Palais de la Femme, un foyer au cœur de Paris. Les résidentes s’appellent Binta, Sumeya, Cvetana, Salma, la Renée et viennent du monde entier. Lorsqu’elles voient arriver Solène, elles se montrent méfiantes. Mais Solène est bien décidée à trouver sa place auprès de ces femmes aux destins tourmentés…
Un siècle plus tôt, Blanche Peyron oeuvre en faveur des démunis. Elle a voué sa vie à l’Armée du Salut et rêve d’offrir un refuge à toutes les exclues de la société. Le chemin est ardu, mais elle ne renonce jamais. « 

C’est le deuxième livre que je lis de cette auteure. J’ai aimé lire ce livre, mais je suis légèrement restée sur ma fin. J’ai lu ce livre sur plusieurs semaines puisque je n’arrivais pas à me poser réellement pour lire. Je trouve l’idée de mettre en avant des vies toutes différentes, des combats quotidiens qui existent depuis plusieurs années et qui durent.

Et vous, que lisez vous ? Vous avez des livres à me conseiller ? ☀

Prenez soin de vous 😘

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s